Le 14 juillet, jour de fête populaire à tendance populiste.

Feu d'artifice du 14 juillet 2009, Tour Eiffel, Paris.  Mairie de Paris/Sophie Robichon

Feu d'artifice du 14 juillet 2009, Tour Eiffel, Paris. Mairie de Paris/Sophie Robichon

Quelle belle journée avons-nous eu en ce jour de fête nationale du 14 juillet. Alors même que le soleil disparaissait, Johnny « allumait le feu » sur le champ de mars. La foule venue nombreuse pouvait par la suite admirer le somptueux feu d’artifice parisien, célébrant les 120 printemps de notre chère Tour Eiffel, et financé comme chaque année par la mairie de Paris. Troisième édition des concerts organisés depuis 2007 sur le champ de mars, le spectacle aurait réuni entre un million et 700 000 personnes.


Cette opération rondement menée témoigne au niveau international de l’unité du peuple français. Comment ça non? Mais si, voyez, tous ces visages ravis d’entendre notre chanteur national interpréter ses plus grands titres pour un cachet dérisoire. 30 000 euros seulement selon l’Elysée. Le million dépensé par et pour le président de la république n’est ainsi pas inutile. Oh pardon, excusez mon amalgame, il semblerait que ce soit le ministère de la culture qui aie réglé la note. A quand un ministère du divertissement ? Ainsi à l’affiche l’an prochain, Patrick Sébastien, on fera tourner les serviettes devant le Trocadéro.  « Des jeux et du pain » disait-on à l’époque romaine afin de préserver Rome et l’Empereur des révoltes populaires .En ce qui concerne les jeux, nous sommes servis, merci Monseigneur Sarkozy. Pour le pain, remplacezle de nos jours par des écrans plats HD de 120 pouces, besoin essentiel à notre survie, bien entendu, et vous touchez un point sensible. En ces temps de crise, de plus en plus de foyers ne peuvent assouvir leur appétit consommateur faute de moyen. Imaginez leurs réactions quand ils n’auront plus le choix et subiront l’outrage de regarder le journal télévisé sur leur vieil écran cathodique.

Et pendant ce tempslà, alors que la France entière avait les yeux rivés sur Paris et les quartiers chics, à quelques kilomètres de là seulement, et dans toutes les banlieues de France, un nouveau record se profilait à l’horizon. 500 voitures carbonisées, pas un mot sur les chiffres des années précédentes, silence radio, il ne faut pas en parler au cas où le phénomène se propagerait.

Le pire dans tout cela, c’est qu’un grand nombre de Français se rendent également compte du manège qui se trame dans les hautes sphères du pouvoir. Aucune réaction en revanche, pas de manifestations, on se contente tous de hurler devant notre téléviseur en voyant les mises en scène médiatico-populiste du super-président. Et que dire de  l’émission en son honneur sur France 5 retraçant sa vie, ses rêves, ses réussites, ses amours. Pas un mot pour les cas qui fâchent, Kadhafi, ou le célèbre « cassetoi pauvre con » ne sont que des grains de sable sur le chemin de sa gloire. Ce genre d’émission est pourtant réservé en général aux présidents sortants comme on a d’ailleurs pu le voir sur France 5 le mois dernier au sujet de Jacques Chirac. Ou le plus souvent lorsque qu’une star décède, comme on le constate avec Michael Jackson depuis trois semaines.

Notre cher président se serait-il découvert un don de voyance?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :