Les oubliées, ces informations de secondes zones.

Une semaine qui s’annonçait chaude sur le plan social a finalement permis au gouvernement de faire adopter, discrètement, un certain nombre de mesures « sensibles » pour l’opinion.

Que restera-t-il dans les esprits et dans la mémoire collective de cette semaine chargée de septembre 2010 ?

Réforme des retraites.

Mesure phare du gouvernement, et qui concernera l’ensemble des Français, la fameuse réforme des retraites. Votée par l’Assemblée nationale à la suite d’un débat houleux et musclé, l’âge de la retraite est désormais repoussé de 60 à 62 ans. Ainsi, de belles images inhabituelles de nos députés nous ont été offertes par les chaînes de télévision. Hurlements, slogans et autres insultes ont remplacé la sieste désormais célèbre d’André Santini et sans doute réveillé nos aînés qui en faisaient tout autant. Presque de quoi s’amuser en voyant ce spectacle déconcertant, comparable à un chenil de caniches en manque d’affection, aboyant sans cesse sur un adversaire qu’ils ne pourront, ni même n’oseront jamais mordre.

Expulsions des Roms.

Autre élément majeur, la politique d’expulsion des Roms du gouvernement, commence à faire des remous à l’échelle internationale. L’opposition nationale, résignée par 3 années de politiques sécuritaire et populiste, sur fonds de racisme ambiant à l’image du ministre de l’intérieur, ne relève même plus les atteintes aux droits et libertés fondamentales qui ont construit notre pays. Cette semaine, c’est l’Union Européenne qui hausse le ton et ose défier le seigneur de l’Elysée. La commissaire européenne chargée de la Justice, Viviane Reding, condamne fermement la politique française d’expulsions massives de Roms et demande des poursuites devant la justice européenne. Pour calmer ensuite un résident de la République colérique et arrogant lors de la réunion des chefs d’Etats des membres de l’UE, cette même Viviane Reding expliquera que la France ne serait pas la seule fautive et que les sanctions concerneront plusieurs pays. Le courage politique ne dure qu’un temps.

Les discrètes.

Mais d’autres réformes, plus discrètes ont également été votées dans l’indifférence presque générale.

La loi visant à lutter contre l’absentéisme scolaire par la suppression des allocations familiales des parents dont l’un des enfants serait absent de l’école, sans justification, pendant 4 demi-journées par mois, a été adoptée par le Sénat alors que la réforme des retraites était en débat à l’Assemblée nationale.

La veille, le Sénat approuvait le projet de loi destiné à interdire le port du voile intégral dans l’espace public, incluant donc les rues, et lieux publics. Pourquoi ne pas avoir directement simplifiée la loi en mentionnant l’autorisation du port du voile intégral uniquement dans les domiciles des personnes concernées, ironie de la chose, seul endroits ou généralement elles en sont libérées? D’une loi polémique il y a quelques mois, il n’en ressort presque aucune déclaration politique au lendemain de son adoption.

Aujourd’hui, Médiapart.fr nous indique que « La commission des lois de l’Assemblée vient d’adopter un amendement mettant à mal le droit au séjour des étrangers gravement malades. Des personnes atteintes de cancer ou du sida risquent de perdre leurs papiers, voire d’être expulsées. »

Ce simple aperçu de quelques oubliées de la semaine, ces lois qui nous font toutes et tous rêver à des lendemains paisibles et fraternels, redore sans nul doute l’image de la France à l’étranger …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :